A l’occasion de sa venue à Paris, le 2 Février dernier, pour le lancement du nouveau système d’exploitation de Microsoft, Vista, Bill Gates n’a pas eu un moment à lui. Discussion avec les étudiants d’HEC, visite au salon des entrepreneurs, le milliardaire américain était présent sur tous les fronts.
Ne negligeant pas les aspects "business" de sa visite, Bill Gates a signé un accord de partenariat avec le maire de Lyon Gérard Collomb pour le
développement des projets numériques de l’agglomération.

Et quand un élu républicain français et un magnat du commerce américain se rencontrent, ils s’expriment … chacun dans leur langue. Et c’est ici, qu’Ubiqus, mandaté par le Public Système, intervient. Pour assurer la traduction simultanée des propos de l’un pour l’autre, Ubiqus, coiffant sa casquette d’agence de traduction, avait dépêché sur place deux traducteurs franco-anglais.
Ils ont ainsi assuré l’interprétariat de la conférence de presse qui annonçait cet événement.

Lors de la signature du contrat, en plus petit comité, l’un de nos interprètes s’était glissé aux côtés de Bill Gates pour lui traduire à l’oreille (en "chuchoté") les propos du maire de Lyon.
Chose amusante, l’histoire ne s’est pas réellement passés ainsi puisque M. Collomb est venu accompagné d’un membre de son cabinet, fluent in English...
Cette personne s’est sortie honorablement de ce travail d’interprétariat sur le vif. Elle ne possédait évidemment pas toutes les subtilités de la langue alors que c’est le cas de nos interprètes (qui étaient, dans ce cas, de langue maternelle anglaise). Notre professionnel s’est donc retrouvé dans la situation cocasse de devoir à nouveau traduire sur son bloc-notes les traductions approximatives du conseiller de l’édile de Lyon.   
M. Gates, en parfait gentleman, s’est adapté à la situation tout en ménageant les susceptibilités de chacun. Le business n’est-il pas un art ?

0 J'aime
2461 Vues

Vous aimerez aussi

Réagissez !

Merci d'indiquer votre nom. Merci de saisir une adresse email valide. Please enter message.