banner_flag

Interprétariat simultané, consécutif ou chuchoté

Parce que chaque événement a ses spécificités, il faut choisir la bonne formule pour un événement réussi.
  • Les types d'interprétariat

L’interprétariat simultané

Il est effectué à l’aide d’une installation audio appropriée. Pendant que le locuteur s’exprime, l’interprète, situé dans une cabine, suit l’énoncé du propos à l’aide d’écouteurs et traduit au fur et à mesure via un micro ; les auditeurs reçoivent les propos traduits dans leur langue à l’aide d’un casque individuel.

L’interprétariat consécutif

C’est une restitution a posteriori des propos du locuteur. Généralement, l’interprète prend des notes pendant la prise de parole, puis prend la parole à son tour pour traduire les propos à l’auditoire dans la langue souhaitée.

L’interprétariat chuchoté

C’est une interprétation simultanée pour un dialogue réunissant deux personnes au maximum. L’interprète écoute les propos du locuteur et les traduit à “l’oreille” de la personne à qui il s’adresse.

L’interprétariat de liaison

Il s’agit d’une méthode où l’interprète se place au milieu des participants et traduit, phrase après phrase, les propos des différents locuteurs. C’est une méthode idéale pour les négociations commerciales.

  • Les bonnes pratiques de l'interprétariat

Bien sûr, Ubiqus sélectionne pour vous l’interprète le plus adapté à votre événement. Mais vous pouvez aussi participer à la réussite de cette partie de votre réunion, en prenant en compte les points suivants :

Transmettez nous des documents préparatoires

Pour assurer un interprétariat fluide, les interprètes prennent le temps de préparer leur mission. Le programme et l’ordre du jour sont les documents basiques. Mais pensez aussi à nous fournir les présentations PowerPoint®, les textes des interventions, les biographies des intervenants, les sites internet de référence, un glossaire si vous en avez un, etc. Autant d’éléments utiles à l’interprète !

Installez correctement les interprètes

Prévoyez qu’ils aient une vue sur la scène afin de mieux suivre les débats (si la configuration de la salle ne le permet pas, demandez-nous de prévoir un retour vidéo). Si vous optez pour une configuration sans cabine d’interprétariat, pensez à installer vos interprètes dans un endroit calme, loin des va-et-vient qui pourraient perturber leur concentration et loin des courants d’air qui se répercuteront dans leurs micros… et que vos invités entendront dans leurs casques !

Adaptez le matériel d’interprétariat à votre événement

Faut-il casquer le public ou prévoir une retransmission de l’interprétariat via la sonorisation de la salle ? L’orateur doit-il s’exprimer dans un micro main, à un pupitre équipé d’un micro col de cygne ou doit-on lui prévoir un micro-cravate ou un micro « serre-tête » pour lui laisser les mains libres ? Autant de critères à prendre en compte dans l’organisation de votre interprétariat… et nous sommes là pour vous aider à choisir !