Ellis Island, le rêve américain

Ellis Island est une petite île située dans la baie de New York («a small island located in the New York bay»), non loin de Manhattan, et au nord de Liberty Island, là où se trouve la statue de la Liberté («The Statue of Liberty»). De 1892 à 1954, elle fut l’entrée principale de près de 12 millions d’immigrants aux États-Unis («the main gateway to 12 million immigrants»), pour la plupart en provenance d’Europe, à la recherche de liberté et d’une vie meilleure («seeking freedom and a better life») sur cette terre promise.

Avant l’ouverture d’Ellis Island en 1892, Castle Garden (au sud de Manhattan) servit de premier centre d’immigration officiel («America’s first official immigration centre») aux États-Unis, et enregistra («processed») plus de 8 millions de nouveaux arrivants («newcomers»). Ellis Island prit ensuite le relais le 1er janvier 1892, et au passage fit entrer dans l’histoire Annie Moore («made Annie Moore go down in history»), une jeune Irlandaise de 15 ans qui fut la première à transiter («to pass through») par le centre.

Après un long voyage en paquebot et dans des conditions difficiles («under difficult conditions»), les immigrants devaient subir un examen médical («had to undergo a medical examination») et répondre à une série de questions. Après quelques années, les médecins n’avaient besoin que de quelques secondes pour déterminer si une personne était en bonne condition physique («in condition»). D’ailleurs, on parlait même de « l’examen de six secondes » («six-second medical examination»). Environ 2% des candidats à l’immigration n’étaient pas admis sur le territoire («were excluded from entry»), pour des raisons médicales (maladie contagieuse ou mentale) ou s’ils étaient susceptibles de devenir une charge pour le pays ou un travailleur illégal («likely to become a public charge or an illegal contract labourer»). Ces refus valurent à Ellis Island le surnom de « l’Île des Pleurs » («The Island of Tears»).

En 1954, Ellis Island fut officiellement fermée («officially closed»), puis en 1965 elle fut intégrée au monument national de la statue de la Liberté («became part of the Statue of Liberty National Monument»), suite à une décision du président Lyndon Johnson. Depuis 1990, l’île abrite un musée de l’immigration («has hosted a museum of immigration since 1990») et elle est accessible par ferry, au départ de la pointe sud de Manhattan («from the southern tip of Manhattan»), à Battery Park.

Dans ce lieu chargé d’histoire («place steeped in history»), il est possible d’effectuer des recherches au sein d’archives stockées dans des ordinateurs mis à disposition des visiteurs. Saisissez votre nom famille («type your last name»), et découvrez si l’un de vos ancêtres («ancestors») est passé par Ellis Island…

 

 

Envie de recevoir « Améliorons notre anglais », notre newsletter linguistique ? Inscrivez-vous ici !

Vous avez aimé cet article ? Faites en profitez votre entourage !

bouton-facebook bouton-linkedin bouton-twitter

 

1 J'aime
2004 Vues

Vous aimerez aussi

Réagissez !

Merci d'indiquer votre nom. Merci de saisir une adresse email valide. Please enter message.