Connaissez-vous l’origine du « Black Friday »?

Connaissez-vous l’origine du « Black Friday »?

Que vous soyez ou non à l’affût des bonnes affaires cette semaine, on vous propose d’en savoir un peu plus sur le Black Friday et ses origines. Et d’abord, pourquoi parle-t-on de « Black Friday  » soit « vendredi noir » ?

Black Friday : origines et signification

Dans quelques jours, c’est le Black Friday ! Si certaines enseignes ont déjà commencé à annoncer des remises exceptionnelles dès ce début de semaine, il existe depuis quelques années, un contre mouvement (le Green Friday) qui prône une consommation plus responsable, dénonçant la surconsommation liée à cet événement et. Le débat est ouvert, mais une chose est sûre, que l’on soit, ou non, à l’affût des bonnes affaires, ce vendredi 23 novembre sera le point d’orgue d’un festival de promotions et de rabais !

Découvrons ensemble l’origine et le déroulement de cet événement commercial d’origine américaine, qui symbolise le début des courses de Noël.

Le Black Friday : des origines américaines

Aux États-Unis comme au Canada, chaque année, le même rituel se déroule à la fin du mois de novembre (« End of November ») : après Thanksgiving, qui a lieu le quatrième jeudi de novembre (« the fourth Thursday in November »), Black Friday (littéralement : « vendredi noir ») marque le coup d’envoi (« kick-off ») de la saison des courses de Noël (« Christmas shopping season »). C’est, bien souvent, le jour de shopping le plus intense de l’année (« busiest shopping day of the year »). En raison de l’ampleur de cet événement, certains Etats américains ont même décidé d’en faire un jour férié (« holiday »), d’ailleurs nommé « the Day after Thanksgiving » (le lendemain de Thanksgiving).

Pourquoi « black » et pas « blue » ou « red »?

Utilisé depuis les années 1960 (« sixties »), le terme de Black Friday trouve son origine à Philadelphie (« Philadelphia »), et s’explique par l’importante circulation de piétons et de véhicules (« pedestrian and vehicle traffic ») et aux rues qui en devenaient noires de monde lors de cette fameuse journée de shopping exceptionnelle ! Une autre explication du terme a par la suite été avancée : les commerçants utilisaient à l’époque deux couleurs pour tenir leurs comptes : le rouge, lorsque leurs chiffres étaient déficitaires, et le noir lorsqu’ils engendraient des profits. Ainsi, les commerçants qui, avant cette période de shopping, enregistraient des chiffres négatifs et se trouvaient « in the red » (dans le rouge), voyaient enfin leur comptes entrer « in the black » (littéralement « dans le noir », mais on dirait plutôt en français « dans le vert ») à l’issue de cette folle journée.

Black Friday mais aussi Gray Thursday et Cyber Monday

Commerçants (« retailers ») et centres commerciaux (« malls ») ont, de tout temps, ouvert extrêmement tôt dans la journée, et parfois même à minuit (« midnight ») pour permettre à la foule de profiter de cette journée de shopping exceptionnelle. Dernièrement, certains ont même décidé de débuter les soldes (« promotional sales » ou simplement « sales ») la veille au soir, jour de Thanksgiving, qui est alors devenu le « Black Thursday » (jeudi noir), parfois aussi appelé « Gray Thursday » (jeudi gris). Mais avec l’avènement des achats sur le Net, les habitudes ont évolué, et les consommateurs (« shoppers ») cherchent maintenant de meilleures affaires (« bargains ») sur Internet le lundi ou la semaine suivant le Black Friday (« Monday/Week following Black Friday »), désormais appelés « Cyber Monday » et « Cyber Week ».

1 J'aime
795 Vues

Vous aimerez aussi

Réagissez !

Merci d'indiquer votre nom. Merci de saisir une adresse email valide. Please enter message.