Connaissez-vous « Bonfire Night » ?

Au Royaume-Uni, le soir du 5 novembre, le ciel s’anime («lights up with») de toutes les couleurs et on entend le crépitement des feux d’artifice («fireworks»). Le décor est planté pour Bonfire Night, ou Guy Fawkes’ Night.

Pour comprendre cette coutume, un peu d’histoire s’impose. En 1605, un groupe d’activistes catholiques («Catholic activists») complota pour faire exploser («to blow up») les Chambres du Parlement the Houses of Parliament») de Westminster lors de la cérémonie d’ouverture du Parlement («during the State Opening of Parliament»), le 5 novembre 1605. Ces Catholiques visaient ainsi à assassiner («assassinate» ou «murder») le roi Jacques 1erKing James I») d’Angleterre et à renverser («to overthrow») le pouvoir protestant en place. Mais ce plan, connu sous le nom de « Conspiration des poudres » («Gunpowder Plot»), échoua («failed»). On retrouva l’un des conspirateurs («conspirators» ou «plotters»), Guy Fawkes, dans une des caves («cellars») du Parlement, avec 36 barils de poudre à canon («barrels of gunpowder»). Cette nuit-là, le peuple célébra («celebrated») l’échec («the failure») de la Conspiration des poudres et de la tentative d’assassinat («murder attempt») du roi en allumant des feux de joie («bonfires») tout autour de Londres.

Depuis, chaque année à cette date cette tradition perdure («this tradition endures») avec des feux de joie et des feux d’artifice. Pendant les jours qui précèdent, les enfants fabriquent un «guy», un mannequin («a dummy») à l’effigie de Guy Fawkes, qu’ils font défiler dans les rues en criant aux passants («passers-by») «a penny for the Guy!» (« un sou pour le Guy ! »). L’argent récolté («the collected money») sert traditionnellement à acheter des feux d’artifice pour les réjouissances du soir («for the evening festivities»). Enfin, la nuit venue, le mannequin de paille est brûlé sur un bûcher («is burned at the stake»).

Bonfire Night est également l’occasion de fêter l’arrivée de l’hiver et de se délecter de boissons revigorantes («enjoy reviving drinks») et de nourriture chaude et réconfortante («warm and comforting food») : pommes de terre cuites au four («hot baked potatoes»), pommes d’amour («toffee apples»), marrons chauds («roast chestnuts»), ou encore marshmallows grillés («toasted marshmallows»).

 

Enfin, terminons par cette comptine populaire chantée par les Britanniques le soir de Bonfire Night :

Remember, remember, the fifth of November,

Gunpowder treason and plot.

We see no reason

Why Gunpowder treason

Should ever be forgot !

 Souvenez-vous, souvenez-vous du 5 novembre,

Poudre à canon, trahison et conspiration

Nous ne voyons aucune raison de jamais oublier

La trahison des poudres !

 

 

Envie de recevoir « Améliorons notre anglais », notre newsletter linguistique ? Inscrivez-vous ici !

1 J'aime
1137 Vues

Vous aimerez aussi

Réagissez !

Merci d'indiquer votre nom. Merci de saisir une adresse email valide. Please enter message.