Profession rédacteur freelance

« C’est vraiment le job étudiant dont je rêvais », précise Isabelle, étudiante en DEA d’économie industrielle, lassée de devoir choisir entre des emplois de serveuse et des missions de télémarketing. « J’assiste à des conférences extrêmement intéressantes, qui sont au cœur de la vie des entreprises et qui illustrent très concrètement ce que j’apprends en cours ».

Les missions proposées aux rédacteurs « freelance » sont tout à fait compatibles avec un emploi du temps d’étudiant. D’une part, les étudiants peuvent choisir d’assister à des manifestations programmées à des horaires décalés (dîner-débat, conseil municipal prévu en soirée, colloque organisé le week-end) ; d’autre part, ils s’organisent librement pour mener à bien la partie proprement rédactionnelle de leur mission, sous réserve qu’ils respectent les délais fixés par les clients. Cette souplesse, conjuguée à l’intérêt des missions proposées, a permis à Ubiqus de fidéliser un vivier de rédacteurs freelance. Certains travaillent pour l’entreprise depuis plusieurs années, ce qui leur permet, par exemple, de financer leur doctorat.

Rejoindre Ubiqus en tant que rédacteur freelance peut éventuellement constituer un premier pas vers une implication plus importante au sein de l’entreprise. Il existe en effet de larges passerelles entre le statut de rédacteur freelance et celui de rédacteur permanent à temps plein.

Quant aux étudiants désirant s’orienter vers le journalisme, notamment économique, l’expérience de rédacteur freelance représente pour eux une opportunité unique de débuter dans la rédaction professionnelle.